Qu’est-ce qu’y m’ont gonflé les balloches avec leur campagne
pour les érections pestilentielles en Ricanerie ! Malgré tout, j’me suis forcé à suivre les débats. Pas à deux plombes du mat’, hein ? Faut quand même pas trop charrier non plus ! Ni charrier, non plus! Mais bon, fallait bien que je me documente. J’me suis également plongé dans la lecture, pas bandante la moindre, des commentaires très pertinents des journaleux. Dans l’étude des analyses doctorales des plus grands spécialistes des voies urinaires. J’me suis fait les "cul-ris-cul-l’homme" vitrés complets des deux candidats. Jusqu’à leur triste dépucelage ! Et quand je dis triste, tu peux me croire !… J’me suis jeté à donf dans des recherches vachement poussées (dans ce que tu voudras vu qu’en première page de chapitre, je voudrais pas déjà me lancer dans la trivialité bestiale et les paillardises de mauvais goût ! Y a des oreilles innocentes qui nous observent ! Je sais me dominer, Domina ! Je suis encore capable de me retenir les débordements facétieux !

De tenir fermement la bride de mon pur-sang fougueux Trique-en-boa ! Même quand y bricole une saillie turbulente avec la magnifique pouliche Déconnade ! Celle qui vient de remporter le grand prix de la chevauchée infernale sur le mont chauve. En douze haies vives à poils raz et trois cavales cosaques avec Tacasebouleba comme joker ! Non, sérieusement, je suis encore en mesure de contenir cette gigantesque vague de grivoiseries à la limite du hors-jeu qui ne cesse de déferler abondamment de ma plume ! Avec pour devise : attendre pour mieux sauter ! Je te rassure tout de suite, c’est encore meilleur quand on tire en longueur ses langueurs ! Au moins jusqu’à la page deux ! Et je vais refermer cette longue parenthèse, juste avant que tu lâches la rampe !). Je te disais donc, que j’me suis sérieusement intéressé à ces élections. Faut bien reconnaître que c’est le grand événement international de ce mois de novembre. « zeu y vente ». Alors, Jaune Quéris ou Jojo Bouche ? Sont guéris ou définitivement à jeter ? S’ont fait durer le suce-pince, hein ? S’ont pas chialé la dose de bla-bla venimeux et torves ! Ni les coups bas dans la gueule (y en a un qui s’est penché en avant au mauvais moment) ! Ni les coups de gueule à chacun leur tour ! Comme aux échecs. Le score à zéro. La balle au centre. A toi, mec ! Vas-y ! Annonce la couleur ! Je prendrai quelques notes pour mieux te clouer le clapet tout de suite après !…

San-Antonio est mon père spirituel      

 

Les pestilentielles à la mère Ricaine !

      - Ce président est le plus mauvais président qu’on ait jamais eu ! Ce président vous a menti et il continue de vous mentir ! Ce président a conduit le pays à la ruine ! et l’autre taré encore au pouvoir, tout souriant, sûr de lui et de ses effets, de rétorquer :

Bush

Le bouquin de Hachisch Parmanier est disponible
sous www.edcarte.ch

 

 

San-Antonio est mon père spirituel      

humour histoires drôles

les histoires

Livre 1
- prologue
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10

Livre 2
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10
- chapitre 11

Livre 3
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10

- chapitre 11
- chapitre 12
- chapitre 13

command livre

biographie

votez ce site au
"weborama"

commentaires

liens