Je vais pas te tailler une bavette (ou autre chose, si t'as l'esprit aussi viceloque que mécol) sur l'année écoulée ! Sache simplement, mon cher painco, pas plus coco que ça d'ailleurs, que je me suis ramassé pas mal de critiques, plus ou moins virulentes, à travers la bouille au cours de ce premier essai du choute (laisse tomber, j'le trouve plus rigolo, écrit comme ceci !) sans la moindre daube ! Heureusement, j'ai tout de même récolté quelques louanges et rien que pour les trois quatre pelés allumés et une ou deux tondues sympas qu'ont trouvé mes élucubrations débiles et libidineuses assez poilantes ou dépoilantes, au choix, rien que pour ces gentils mecs-là, disais-je, j'estime que ça valait vraiment la peine de me foutre le mou en vrille pour les faire marrer ! Pour ma pomme, en tout cas, je peux te garantir que c'était pas tristounet la moindre ! Ces longues heures passées devant ma caisse déglinguée à gesticuler comme à la pétanque, à jurer comme un charretier, à tempêter comme un typhon sur la "Jaimelanique", à me fendre aussi la gueule régulièrement et à suer sans "hého" de façon encore plus bruyante !... Heureusement que j'ai un bon pote qu'est un vrai craque ( je suis franchement contre la franglisation envahissante !) de l'informe à tics ! D'ailleurs y casse absolument tout, le Jeannot ! Si t'as un vieux bidule électraque ou à nique que tu veux plus, tu peux le lui refiler tranquille ! Tu le verras jubiler sous sa casquette de "baise-Bol", sa frimousse de gamin qui aurait trop vite grandi s'illuminer d'un large sourire et ses lampions miroiter derrière ses binocles mal lavés comme le jour où il a, pour la première fois, démonter complètement la télé de ses vieux !... Et jamais réussi à la remonter !... Craque-Gaffeur, on lui dit ! Mais ça le fait seulement ricaner et la bricole au marteau est devenue son passe-temps favori. Une espèce de vice avoué, quoi ! Parce que, à la gratte, c'est du sérieux, hein ? C'est lui qui fait faire aux ordinateurs ce qu'on veut qu'y fassent et pas autre chose ! Juste pour te dire à quel point j'étais vachement content de l'avoir, ces derniers temps ! Maintenant, chaque fois qu'y me chope, à l'apéro ou autre, la première chose qu'y me fait c'est : "Alors, Hachisch, qu'est-ce qui marche pas sur ta caisse ?". Comme y a jamais rien qui fonctionne vraiment comme je voudrais, y m'explique pendant des plombes et ma pomme, vu que j'y pige que dalle à son char à blabla technique, je me paye une déprime tout ce qu'y a de meumeu et on finit la noye devant mon minuscule et vétuste écran flageolant, ce qui n'arrange absolument rien à mon blème ! Dans ce domaine, j'suis un gros nul !... On va pas en faire tout un cinoche, si ? La seule chose que j'ai pu retenir de ses monstres théories pas pratiques, à part un mal de caillou que je peux voir galoper en direct, c'est qu'y faudrait à tout prix que je me procure un engin un poil plus moderne ! Y a pas lerche d'y couper !... Ce qui fait déjà passablement rigoler ma meuf, Marie-Jeanne qui connaît bien mes relations plutôt tendues avec toutes les technologies modernes !... J'suis peut-être seulement moyen dans une tinée de combines ! J'suis assez bon dans pas mal d'autres ! Et, sans vouloir me vanter plus qu'y n'en faut mais comme y a pas un rat pour faire ma pub, je me vois bien forcé de m'y mettre moi-même, j'suis très bon dans le bilboquet à baffis bouffantes, dans la brouette ougandaise à deux peuneus et un long, dans la chevauchée fantastique sur ma jument sauvage, dans les figures imposées de l'empoignade du castor fou et de la louve folle, du phoque lubrique et de la loufoque, dans la lutte gréco-romaine sans caleçon, dans la charge des Apaches telles qu'elles sont, dans le caméléon prend la mouche, le gobe-mouche gobe tout, dans le lâcher de fumée à la lance à incendie et dans la rencontre insolite de mon autre genre ! Par contre, et là je te fournirai tous les certificats que tu voudras, j'suis excellent, voir même imbattable, dans les figures libres du broutage de bénitier par Satan, du mâchouillage de figue par sale temps et du bavouillage de centre d'accueil pas dégeu pour autant !...

San-Antonio est mon père spirituel  

 

Mon deuxième choute

   Pour t'en revenir à l'année passée, j'ai eu un sacré pot avec la guéguerre en Yraque qui a fait boulonner les blagueurs des actualités pendant assez longuet et c'est pas encore fini, hein ? D'abord des mois et des mois d'interminables palabres annonciatrices de coups de pompes dans les miches, de fouilles systématiques des palais au pépère la Moustache par les bleus, de préparatifs menaçants et de menaces préparatrices au bain de raisiné, le conflit de la honte et le fameux bordel dévastateur dans nos relations avec les ricaneurs à Jojo la Babouche puis, la fin officielle des hostilités avec encore plus de "Rendbos" flingués et bombinés à Padblag et ses environs immédiats et encore, la reconstruction des différents chantiers fumants mais ça, c'est pas gagné non plus !... Qu'est-ce qu'y a eu encore ? Ah ouais, la guerre en Yraque, le clônage de la première conne du monde dont plus personne n'a reparlé depuis... la guerre du golf à un ou deux trous de balles, une bavette spacieuse qui se crache malencontreusement dans les choux, la guerre en Yraque, la péteuse électraque mal pétante, la guerre en Yraque, puisqu'y raque rien, la pneumonique au cul et ses incidents de parcours, la guerre du golf à dix balles, la nouvelle déculottée de la Cécul, la guerre en Yraque, quelques bricoles beaucoup moins bandantes, la guerre du golf à tout prix, la pétée de Noël et finalement... la guerre en Yraque ! Comme quoi et sans vouloir en rajouter, j'ai vraiment eu le nez creux, hein ? T'es bien obligé de le reconnaître, si t'es pas un pauvre nain gras !

   Seulement, ce coup-ci, comme arrête pas de dire ce tordu de Bièrelusconnerie, ça me paraît beaucoup moins évident de trouver un sujet de rigolade qui tienne la route aussi longtemps ! Mis à part l'élection du roi des cons en Amèreloquerie, je vois pas trop !... Note bien que vu la couche de tarterie universelle qui nous est si gracieusement et quotidiennement proposée par les médias en tout genre, je perds pas confiance ! On trouvera toujours quéchose pour se fendre le plot, même à grands coups de sabre de Samuraille, si nécessaire ! Allez, c'est reparti pour un tour ! Je vais me remettre à mon gribouillage à la brosse à chiottes !... Bonne bourre ou rassis non-interrompu, si t'es sous les drapeaux et surveille un peu ta rate, c'est pas le moment qu'elle flanche ou qu'elle te dise merde !...

Le bouquin de Hachisch Parmantier est disponible sous www.edilivre.com

 

 

 

 

 

 

 

 

San-Antonio est mon père spirituel  

humour histoires drôles

les histoires

Livre 1
- prologue
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10

Livre 2
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10
- chapitre 11

Livre 3
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10

- chapitre 11
- chapitre 12
- chapitre 13

command livre

biographie

votez ce site au
"weborama"

commentaires

liens