Salut p'tit loup ! J'espère que t'as bien profité de ces vacances et que t'as trouvé assez de soleil ou de la lance si tu préfères ! Chacun ses goûts, hein ? Faut dire que si tu restes toute la sainte journée devant ta caisse ou à baiser sans retenue, t'as pas vraiment besoin d'un superbe temps de carte postale, si ? Mécoinsse, je me suis payé le vrai panard et pour vraiment pas chérot, merci de demander ! Je vais pas te raconter ça ici, à la page vitrine de mes déconnades sous-cul-tannées et même parfois déculottées ! Je me ferait censuré recta ! Ou rectum, si t'aimes mieux ! Je suis pas sectaire, hein ? Mais là, y s'agit maintenant de reprendre le collier de rames des galères quotidiennes et afin de pas perdre le moral dès la rentrée, j'ai décidé, à l'unanimité plus une voix, de te faire marrer, mon pote ! Et ce, que tu le veuilles ou merde !

   En plus, c'est pas les sujets qui manquent, hein ? Faut bien avouer aussi que les cons ne font jamais relâche, ce qui me facilite vachement la besogne ! Si tu passes en revue les événements de cet été torride à souhait, tu peux choisir entre deux ou trois catastrophes naturelles du genre "on a paumé le régulateur de fournaise", quelques zinzins à réacteurs qui se ramassent dans les choux, les derniers coups de flingues pour inaugurer la fin officielle de la guerre en Yraque, les pets sanglants des méchants fanatiques mal rasés, la grippe asiatique nouvelle version, plus quelques bricoles pas trop marrantes mais assez fumantes d'illuminés de la coiffe qui s'allument volontairement en foutant le feu au maquis et enfin, l'âge de la retraite qui devrait bientôt passer à une date qui coïncide étrangement avec celle de ton dernier infarctus...

San-Antonio est mon père spirituel

 

Y a pas que le pétard qui fait tousser !

   Une belle preuve d'enchetibage collectif pour tous les ramollis du bulbe qui croyaient naïvement que lorsque t'as passé les trois quarts de ta chienne de vie à te niquer la santé au turbin, t'avais le droit de te la couler douce aux frais de la princesse Moncul ! Ben non, tu mords le topo ? Y paraît qu'y a plus les picaillons qui vont avec ce luxe-là ! Bref, avec une matière première aussi riche, j'ai dû, hélas, procéder à une sélection rigoureuse ! Pour ça, j'ai opté, malgré les conseils de certains avis qui se prétendaient mieux éclairés, pour la méthode Bourre et Bourre et Rate ta femme et je suis tombé pile sur...Mais grouille-toi de tourner la page, que je puisse te mettre au parfum !

Le bouquin de Hachisch Parmantier est disponible sous www.edilivre.com

 

 

 

 

 

 

San-Antonio est mon père spirituel

humour histoires drôles

les histoires

Livre 1
- prologue
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10

Livre 2
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10
- chapitre 11

Livre 3
- chapitre 1
- chapitre 2
- chapitre 3
- chapitre 4
- chapitre 5
- chapitre 6
- chapitre 7
- chapitre 8
- chapitre 9
- chapitre 10

- chapitre 11
- chapitre 12
- chapitre 13

command livre

biographie

votez ce site au
"weborama"

commentaires

liens